Pénélope, les servantes et Médée: la voix des femmes

Relire les récits antiques du point de vue des femmes ? Une démarche adoptée par plusieurs auteures contemporaines afin de redonner leur place à des actrices négligées jusqu’alors. Catherine Psilakis revient sur les œuvres de Christa Wolf et Margaret Atwood.

L’article est désormais en ligne sur Antiquipop : https://antiquipop.hypotheses.org/8280


Cette entrée a été publiée dans Littérature le par .

À propos Catherine Psilakis

Agrégée de lettres classiques, docteure en langue et littérature grecques en poste à l'université Lyon, enseigne la Culture et Communication en DUT. Associée au Centre Jean Pépin (http://umr8230.vjf.cnrs.fr/spip.php?article195), poursuit ses recherches sur les anciens législateurs (projet du GIS Humanités) et leur réception contemporaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.